Un travail de Pénélope / La toile de Pénélope

Si­gni­fi­ca­tion :
Se dit d’un tra­vail que l’on n’achève ja­mais, sans cesse re­com­mencé.

Ori­gine :
Dans l’Odys­sée, Ho­mère nous ra­conte que Pé­né­lope, ayant épousé Ulysse avant qu’il ne parte en guerre contre Troie, et ne le voyant re­ve­nir après de très longues an­nées, s’était en­ga­gée à ne se re­ma­rier que lorsqu’elle au­rait ter­miné de tis­ser le grand voile des­tiné à ser­vir de lin­ceul à son beau-père, le vieux Laërte. Afin de re­tar­der cette échéance, du­rant trois an­nées sup­plé­men­taires, elle main­tint dans l’attente ses nom­breux pré­ten­dants en dé­fai­sant la nuit ce qu’elle avait tissé le jour. Elle dut ce­pen­dant mettre un terme à cette ruse in­gé­nieuse et fut contrainte de ter­mi­ner l’ouvrage lorsqu’une ser­vante la dé­nonça, puis elle s’apprêta contre son gré à choi­sir un nou­vel amant parmi ses cour­ti­sans. Avant qu’elle n’ait pu élire l’un d’entre eux, Ulysse, de re­tour à Ithaque dé­guisé en men­diant après vingt ans d’absence du­rant les­quels Pé­né­lope l’avait fi­dè­le­ment at­tendu, tua dans sa propre de­meure tous ceux qui l’avaient trahi en vou­lant prendre sa place.