Toucher le pactole

Si­gni­fi­ca­tion :
Ga­gner sou­dai­ne­ment beau­coup d’argent.

Ori­gine :
Le vieux Si­lène, tu­teur et com­pa­gnon de Dio­ny­sos, fut un jour re­trouvé ivre sur les terres de Mi­das, roi de Phry­gie. Ce der­nier le re­cueillit et lui of­frit l’hospitalité avant de le re­mettre à Dio­ny­sos qui donna au bon roi, pour le re­mer­cier d’avoir fait mille hon­neurs à son tu­teur, la pos­si­bi­lité de faire un vœu. Mi­das, déjà fort riche mais poussé par l’or­gueil et la cu­pi­dité, fit le sou­hait de chan­ger en or tout ce qu’il tou­che­rait dé­sor­mais. Lorsque plus tard il vit que cela s’appliquait aussi à sa nour­ri­ture (il ne pou­vait donc plus boire ni man­ger), il sup­plia Dio­ny­sos de re­prendre son pré­sent. Le dieu lui in­di­qua la fa­çon de s’en dé­faire : Mi­das de­vrait trans­mettre son don au Pac­tole, une ri­vière de Ly­die, en s’y pu­ri­fiant ; il s’y ren­dit et sui­vit les re­com­man­da­tions de Dio­ny­sos, se li­bé­rant ainsi d’un pri­vi­lège qui au­rait causé sa perte. Le Pac­tole, qui de­puis char­rie des paillettes d’or, fit plus tard la for­tune de Cré­sus, roi de Ly­die.

Pac­tole était à l’origine l’un des fils de Zeus. Ayant com­mis in­vo­lon­tai­re­ment un in­ceste avec sa propre sœur, Pac­tole, réa­li­sant l’horreur de son geste, se jeta dans les eaux de la ri­vière à la­quelle il donna son nom.