Balade / Ballade

Les mots de même prononciation mais n’ayant pas le même sens sont dits homophones. C’est le cas, notamment, de balade et ballade, qui sont parfois confondus.

 

Une balade est une promenade agréable, une flânerie.

Nous avons fait une balade dans les bois.

Elles se sont baladées toute la journée le long du littoral.

 

Une ballade, en littérature, désigne un poème, un chant ou un récit en vers. En musique, il s’agit d’une composition calme et douce.

Odes et Ballades est un recueil de poèmes écrits par Victor Hugo dans sa jeunesse.

Chopin a composé de somptueuses ballades pour piano.

Angie est l’une des ballades les plus connues des Rolling Stones.

 

Ces termes trouvent leur origine au Moyen Âge lorsque les mendiants et les danseurs de théâtre ambulant, également appelés saltimbanques ou baladins, se déplaçaient sans but précis d’une ville à l’autre en chantant des ballades, lesquelles désignaient des pièces vocales et instrumentales destinées à la danse. L’orthographe était alors flottante et ballader (ou balader) signifiait « aller demander l’aumône [en chantant des ballades] ». Ce n’est qu’au XIXe siècle qu’est attesté balade (dérivé de ballade) au sens qu’on lui connaît aujourd’hui. Les deux termes sont ainsi liés par une histoire commune, et leur différence orthographique ne s’explique que par l’usage.

À noter que baladeur ne prend qu’un L.

 

Laisser un commentaire