Tout à coup / Tout d’un coup 1

Bien qu’elles aient un sens dif­fé­rent, les deux lo­cu­tions ont ten­dance à se confondre dans l’usage : tout à coup et tout d’un coup sont aujourd’hui em­ployées in­dif­fé­rem­ment pour ex­pri­mer la sou­dai­neté d’une ac­tion. Pour­tant, la dis­tinc­tion est très claire :

Tout à coup si­gni­fie « sou­dain, brus­que­ment, su­bi­te­ment », tan­dis que tout d’un coup si­gni­fie « en une seule fois, d’un seul coup ».

 

Exemples :

Tout à coup, il s’est aperçu qu’elle n’était plus là.

Il lui de­manda tout à coup : « Vou­lez-vous dan­ser ? »

Ils se sont re­trou­vés tout à coup sous une pluie bat­tante.

 

As­soiffé, il a bu son verre tout d’un coup.

Il a lu tout d’un coup le rap­port qui lui avait été re­mis.

La mai­son, en ruine, s’effondra tout d’un coup.

 

Dans ce der­nier exemple, l’accent est mis sur le fait que la mai­son s’effondre « d’un seul coup », mais tout à coup convien­drait éga­le­ment dans la me­sure où l’effondrement peut sur­gir d’une fa­çon sou­daine.

 

One comment on “Tout à coup / Tout d’un coup

  1. DCA Mai 27,2015 09:17

    Très in­té­res­sant merci beau­coup!

Commentaires clos.