Le pluriel Ciels / Cieux 1

Le mot ciel a deux plu­riels qui s’emploient dans des contextes dif­fé­rents : ciels et cieux.

On parle de cieux dans la langue re­li­gieuse, lorsqu’il est ques­tion du pa­ra­dis :

Notre Père qui êtes aux cieux.

 

Le même plu­riel est em­ployé dans les lo­cu­tions toutes faites ou lorsque ciel a le sens de « pays », « contrée ».

Le­ver son re­gard vers les cieux.

S’en al­ler vers d’autres cieux.

Sous des cieux plus clé­ments.

La voûte des cieux.

L’immensité des cieux.

 

No­tons que ciel (au sin­gu­lier et avec une mi­nus­cule) dé­signe éga­le­ment le pa­ra­dis, tan­dis que Ciel (au sin­gu­lier et avec une ma­jus­cule) dé­signe Dieu.

Sa dé­vo­tion lui fera ga­gner le ciel.

Puisse le Ciel nous en­tendre !

Que le Ciel vous pro­tège !

 

 

On parle de ciels en art (des­sin, pein­ture…) et lorsqu’il est ques­tion des as­pects du ciel (le temps qu’il fait).

Les ciels qu’il a peints sont re­mar­quables.

Les ciels tour­men­tés sont parmi les plus beaux.

Les ciels chan­geants des pays tro­pi­caux.

 

D’autre part, on em­ploie la for­mu­la­tion dans le ciel lorsque ciel dé­signe l’espace im­mense qui nous sur­plombe, et au ciel dans le sens re­li­gieux.

Les oi­seaux filent dans le ciel.

Aper­ce­voir un avion dans le ciel.

Al­ler au ciel, mon­ter au ciel.

Il sera ré­com­pensé au ciel.

 

One comment on “Le pluriel Ciels / Cieux

  1. Charles Mar 12,2017 02:39

    On peut dire aussi: Les ciels des pays tro­pi­caux comme La Do­mi­nique et Haiti sont beaux.

Commentaires clos.