Dénoter / Détonner / Détoner

Les mots de sens différents mais présentant une ressemblance phonétique ou graphique sont appelés paronymes. Ils entraînent la plupart du temps de nombreuses confusions. C’est le cas, notamment, des verbes dénoter, détonner et détoner. Leur définition permettra d’y voir plus clair :

 

Dénoter, c’est révéler, être le signe de.

Son bulletin scolaire dénote un manque de sérieux.

Détonner, c’est sortir du ton, contraster.

Cette cravate rouge détonne sur sa chemise bleue.

Détoner, c’est exploser. On le retrouve dans détonation.

Chaque année, dans ce village, les pétards détonent lors du feu d’artifice.

 

Ces deux derniers verbes (détonner et détoner), bien qu’il soit impossible de les distinguer phonétiquement, ne laissent aucun doute sur ce qu’ils désignent et sont toujours employés correctement. Ne mettre qu’un « n » au premier ou deux au second serait une simple erreur orthographique que l’on ne saurait imputer à une méconnaissance du sens.

Dénoter et détonner, quant à eux, posent un problème bien plus sérieux. Dire que telle chose ou telle personne dénote, pour signifier qu’elle contraste parmi d’autres, n’a strictement aucun sens. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’une simple erreur orthographique, mais d’une véritable confusion de sens.

 

Laisser un commentaire