Avoir à faire / Avoir affaire

Avoir à faire / Avoir affaire
Sans doute parce que leur pro­non­cia­tion est iden­tique, les lo­cu­tions avoir à faire et avoir af­faire sont par­fois mal or­tho­gra­phiées. Pour­tant, elles se construisent dif­fé­rem­ment et n’ont pas le même sens.   Avoir à faire, c’est « de­voir réa­li­ser quelque chose », « avoir des obli­ga­tions à rem­plir ». J’ai de nom­breuses choses à faire avant mon dé­part. Nous ...

Incessamment sous peu

Incessamment sous peu
Lorsqu’on dé­sire an­non­cer qu’un évé­ne­ment va se pro­duire très pro­chai­ne­ment, l’expression « in­ces­sam­ment sous peu » est sans doute celle qui vient le plus na­tu­rel­le­ment. Il est ce­pen­dant dé­con­seillé de l’utiliser – bien qu’elle soit très ré­pan­due – dans la me­sure où il s’agit d’un pléo­nasme. In­ces­sam­ment, dans son ac­cep­tion pre­mière, si­gni­fie « sans cesse », « conti­nuel­le­ment », mais est ...

Écailler un œuf / Écaler un œuf

Écailler un œuf / Écaler un œuf
Les verbes écailler et éca­ler, s’ils sont proches par leur forme et dé­si­gnent une ac­tion à peu près sem­blable, sont ce­pen­dant à dis­tin­guer. Dans les deux cas, il s’a­git de re­ti­rer ou d’ou­vrir une en­ve­loppe ex­té­rieure : les écailles (d’un pois­son par exemple), ou bien l’écale (d’un œuf, d’un fruit…). Contrai­re­ment à ce que l’on ...

Balade / Ballade

Balade / Ballade
Les mots de même pro­non­cia­tion mais n’ayant pas le même sens sont dits ho­mo­phones. C’est le cas, no­tam­ment, de ba­lade et bal­lade, qui sont par­fois confon­dus.   Une ba­lade est une pro­me­nade agréable, une flâ­ne­rie. Nous avons fait une ba­lade dans les bois. Elles se sont ba­la­dées toute la jour­née le long du lit­to­ral.   ...