Martyr / Martyre

Martyr / Martyre
Très cou­rante, l’­hé­si­ta­tion or­tho­gra­phique qui existe entre les termes mar­tyr et mar­tyre tient prin­ci­pa­le­ment à leur ho­mo­pho­nie, c’est-à-dire au fait qu’ils se pro­noncent de la même fa­çon. Ils dé­si­gnent en outre deux choses très proches l’une de l’autre, ce qui en­tre­tient la confu­sion et peut don­ner lieu à des non-sens. On parle de mar­tyr lors­qu’on ...

Jadis / Naguère

Jadis / Naguère
Il ar­rive que cer­tains au­teurs ou jour­na­listes em­ploient ja­dis et na­guère d’une ma­nière ar­bi­traire, pen­sant qu’ils sont sy­no­nymes et qu’ils sug­gèrent tous deux un passé loin­tain, sans doute en rai­son de leur conso­nance désuète. La confu­sion entre ces deux termes vient du fait qu’ils ren­voient l’un et l’autre à un passé ne pou­vant être si­tué ...

La féminisation des mots

La féminisation des mots
La re­mise en cause de la pré­émi­nence lin­guis­tique du genre mas­cu­lin par la fé­mi­ni­sa­tion de cer­tains sub­stan­tifs en­traîne en­core de mul­tiples dif­fi­cul­tés dont la per­sis­tance pa­raît te­nir au conflit de la langue fran­çaise aca­dé­mique et de la re­ven­di­ca­tion d’égalité so­ciale et in­di­vi­duelle des femmes. La fé­mi­ni­sa­tion des noms de mé­tiers, en par­ti­cu­lier, est l’occasion de ...

L’origine de la coquille

L'origine de la coquille
Ce que l’on nomme tra­di­tion­nel­le­ment « co­quille » dans le par­ler des mé­tiers de l’édition est lié le plus sou­vent à un dé­faut d’attention ayant per­mis l’addition ou la sup­pres­sion mal­en­con­treuse d’un ca­rac­tère, voire de plu­sieurs, ou en­core une in­ver­sion, une in­ter­ver­sion ou une sub­sti­tu­tion de lettres ou d’éléments de la com­po­si­tion.